financer formation

Astuces : 13 dispositifs de formation à connaître

Formations et financements, des mots qui peuvent parfois être source d'inquiétude. Décortiquons-les ensemble pour identifier les dispositifs qui pourront vous accompagner dans votre chemin professionnel !

Publié le 28 mai 2022 | Rubrique : Conseils & Astuces
Publié le 28 mai 2022 | Rubrique : Conseils & Astuces

Lorsqu’on se lance dans la vie professionnelle, peu importent l’âge et la situation, on peut parfois être freiné par un manque de confiance en ses propres compétences ou face à la question financière. Alors pour dépasser ces craintes, nous vous proposons une liste des dispositifs de formation qui existent pour vous accompagner et parfois même vous aider à financer votre formation.

Dispositifs de formation pour les moins de 30 ans 

  1. Contrat d’apprentissage

Ce type de contrat allie travail en entreprise et en établissement de formation et s’adresse aux jeunes de 16 à 29 ans révolus. Il peut durer entre 6 mois et 3 ans et sa rémunération est calculée sur la base du SMIC, en fonction de l’âge et du niveau d’étude de l’apprenti·e.

L’avantage principal ? Faire ses débuts dans le monde du travail tout en acquérant un diplôme ou un titre reconnu par l’État

  1. Contrat de professionnalisation

À l’image de l’apprentissage, ce contrat lie organisme de formation et entreprise. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans et aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans. Concernant sa durée, il varie selon un contrat de durée déterminée entre 6 et 12 mois, ou plus dans certains cas, ou un contrat à durée indéterminée.

Le but ? Permettre aux jeunes de bénéficier d’une nouvelle expérience en plus de financer la formation initiale.

Dispositifs de formation pour les salarié·e·s

Lorsqu’on est salarié, on a à disposition un certain nombre d’aides financières ou d’accompagnements qui sont mobilisables pour acquérir et valoriser de nouvelles compétences.

  1. Le Compte Personnel de Formation permet, grâce à une capitalisation annuelle automatique, d’accéder à des formations reconnues sur le marché du travail. Pour les personnes salariées et les demandeurs d’emploi, le CPF est ouvert à 16 ans, pour les apprenti·e·s, dès 15 ans. Toutes les informations sont disponibles sur l’application du CPF.

Son champs d’action ? Il permet d’obtenir des certifications reconnues au RNCP, des certifications spécifiques, des VAE, des bilans de compétences, d’aider à la création d’entreprise, et même, d’obtenir le permis de conduire 

  1. Le Plan de Développement des Compétences est proposé par l’employeur, dans toutes les entreprises, pour tous les types de contrats (CDI, CDD, apprentissage, contrats de professionnalisations). Pour la personne salariée, cela permet de mieux s’adapter au poste occupé et aux évolutions du marché, en déployant le plus possible toutes les compétences.

L’enjeu ? Gagner en confiance et élaborer avec sérénité son spectre d’activité professionnelle

  1. L’AFEST est une action de formation en situation de travail. Similaire aux autres aides, la personne salariée bénéficie d’une formation en interne, dans son entreprise, pour améliorer ces connaissances professionnelles.

La particularité ? Elle est particulièrement présente dans les PME et les TPE, car elle s’adapte facilement aux impératifs de l’entreprise

  1. La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) permet d’obtenir une certification spécifique ou un diplôme. Elle concerne le parcours professionnel et extra-professionnel d’au moins 1 ans et l’ensemble des compétences liées au titre souhaité.

Comment l’obtenir ? Il faut bâtir un dossier décrivant son expérience avant de le défendre devant un jury (épreuves en situations professionnelles et oral). L’ensemble de la démarche dure entre 8 et 12 mois (de la définition du projet jusqu’aux épreuves de validation devant le jury).

La certification obtenue par la VAE a la même valeur que celle obtenue par la voie de la formation.

Pourquoi la VAE ? Elle permet d’obtenir une certification, de mettre en cohérence celle-ci avec son niveau de responsabilité, de faire reconnaître officiellement ses compétences. Elle aidera souvent à obtenir un niveau de qualification supérieure permettant d’évoluer professionnellement

  1. Le Projet de transition professionnelle est destiné à une personne salariée qui souhaite s’engager dans une formation pour se qualifier, évoluer ou entamer une reconversion. Il est conçu pour que celle-ci, sous conditions, puisse s’absenter temporairement de son travail. Un congé spécifique et rémunéré tout au long de la formation peut être organisé, sous condition, pendant le temps de travail ou en dehors de celui-ci.

Le bénéfice ? Entamer sereinement une reconversion professionnelle sans s’inquiéter des finances.

  1. La Pro-A concerne les personnes salariées en CDI ou CDD, d’un niveau inférieur à Bac+3. Cette aide accompagne les personnes qui souhaitent changer de métier ou de bénéficier d’une promotion. Elle propose des enseignements  qui s’inscrivent dans le cadre de l’activité professionnelle.

Le petit plus ? Pas besoin de s’inquiéter du nombre d’années d’études pour changer de niveau !

Dispositifs de formation pour les demandeurs d’emploi

La recherche d’emploi peut être parfois complexe et longue… Ces quelques dispositifs sont conçus pour vous accompagner et être au plus proche de vos besoins.

  1. L’Aide Individuelle à la Formation (AIF) vous apporte un soutien financier, en prenant en charge les frais pédagogiques de la formation souhaitée. Elle est accessible à toute personne en demande d’emploi inscrite à Pôle Emploi, indemnisée ou non, et aux personnes en accompagnement Contrat de Reclassement Professionnel (CRP) / Contrat de Transition Professionnelle (CTP) ou Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP).
  2. La Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE)

La POE est là pour vous permettre de vous former le plus précisément possible au poste souhaité, en développant toutes les compétences attendues lors du recrutement. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un nombre important d’heures de formations ( jusqu’à 400 heures ! ), en immersion en entreprise. De plus, la POE propose des rémunérations et une aide complémentaire (mobilité, restauration, hébergement). Elle peut être mise en place de manière individuelle ou collective. La formation est dispensée par un organisme de formation interne ou externe à l’entreprise.

  1. L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR)

À l’image de la POE, cette aide est là pour préparer au mieux votre poste en comblant l’écart entre les compétences que vous avez et celles requises pour l’emploi souhaité. Elle se fait sous une forme de formation pré-qualifiante professionnalisante, avec un contrat avec l’employeur d’une durée de 6 à 12 mois.

Dispositifs de formation pour les personnes en situation d’handicap

Parce que l’accès au travail doit être possible pour toute personne, il existe des dispositifs d’accompagnement pour améliorer l’entrée sur le marché du travail. Parmi celles qui existent, deux dispositifs sont à retenir :

  1. Le contrat ou stage de rééducation professionnelle

Ce type de contrat vous permet de vous réaccoutumer à un certain type de travail  ou de vous  former à un nouveau métier. Il se fait sous forme de stage entre 10 et 30 mois, ou d’un contrat d’une durée maximale d’un an. Chaque contrat est accompagné par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, et dépend de la validation de la Maison Départementale des Personnes Handicapées

  1. L’Inclu’pro formation

Ce dispositif a pour but de vous accompagner dans la construction de votre parcours professionnel. Que ce soit pour entrer dans une formation qualifiante, ou certifiante, pour accéder à un emploi, ou pour entamer une reconversion. Vous trouverez toute l’aide nécessaire auprès de l’Agefiph.

Toutes les informations complémentaires sur les dispositifs d’accompagnements nécessaires à votre parcours sont à retrouver sur :

Autant de moyens pour  construire efficacement son parcours, d’évoluer dans son métier et choisir des formations. La filière Mode et Luxe recrute plus de 10 000 personnes par an, peut-être que vous y trouverez votre prochain environnement professionnel ?

Pour vous guider, explorez notre site et  :

Savoir pour faire est une campagne organisée par le Comité Stratégique de Filière Mode & Luxe, financée par l’OPCO2i.

+ d'actualités